CHALON-BLANC, Annie. Piaget. Constructivisme. Intelligence. L'avenir d'une théorie. Presses universitaires du Septentrion, OpenEdition Books, 2017, 220 p.

Présentation : Après Introduction à Jean Piaget (1997) qui permettait de se familiariser avec les principaux concepts piagétiens et Inventer, compter et classer (2005) qui éclairait deux grands ouvrages piagétiens : La genèse du nombre et La genèse des structures logiques élémentaires, Annie Chalon-Blanc propose avec Piaget - Constructivisme-Intelligence - un troisième manuel qui est un pari sur l'avenir de la théorie de Jean Piaget.

Deux thèmes sont susceptibles, selon elle, de passer à la postérité : le constructivisme ou comment se construit progressivement un réel intelligible et la réversibilité des actes et/ou de la pensée, source de l'intelligence. Le constructivisme, car il apporte une réponse claire et originale à la question des rôles respectifs du sujet et des objets dans l'élaboration des connaissances. La réversibilité, parce que cette capacité qu'a le sujet de se saisir des actions disparues des données perceptives et de les composer entre elles pour déduire un élément commun, en dépit de leurs disparités, reste une conception révolutionnaire de l'intelligence. Des textes brefs peu célèbres mais explicites de Jean Piaget viennent enrichir les deux thèmes retenus.

L'auteur laisse délibérément de côté, ou presque, quelques notions classiques : les stades, le sujet épistémique, la filiation des structures, et autres, qui ont fait couler beaucoup d'encre au siècle dernier.

L'originalité de Jean Piaget est le propos essentiel de ce manuel destiné en priorité aux étudiants en psychologie, en sciences de l'éducation et aux futurs professeurs d'école, mais aussi à tous les professeurs et éducateurs spécialisés, qui trouveront dans le rapport des expériences simples et élégantes menées à Genève, des explications possibles des retards cognitifs auxquels ils sont confrontés, et des pistes de travail de rééducation.

Mots clés : didactique, éducation, enseignement


CLEMENT, Fabrice, KAUFMANN, Laurence, dir. La sociologie cognitive. Editions de la Maison des sciences de l'homme, 2011, OpenEdition Books, 2019, 371 p.

Présentation : À l'âge où les sciences du cerveau et de la cognition apportent de fascinantes révélations sur les fondements matériels de la nature humaine, est-il possible pour la sociologie de continuer à réfléchir en vase clos, hors de l'effervescence scientifique qu'entraînent ces découvertes ? Les auteurs qui s'expriment dans cet ouvrage exposent leurs points de vue argumentés sur le lien entre sciences de la cognition et sciences du social et sur les conditions d'élaboration d'une véritable sociologie cognitive. La diversité des perspectives offre un état des lieux passionnant sur une « querelle des disciplines » qui n'a jamais vraiment cessé de hanter la sociologie.

Mots clés : science cognitive, sociologie

 


DAHAENE, Stanislas. Vers une science de la vie mentale. Collège de France 2013. OpenEdition books. 86 p.

Présentation : La cognition humaine obéit à de strictes lois, qui n'épargnent pas même les aspects les plus subjectifs de notre perception consciente. Je crois profondément à un renouveau du programme psychophysique de Fechner, Wundt, Ribot ou Piéron, qui, devenu « neuro-physique », viendrait s'ancrer au niveau neuronal. Nous avons l'immense chance de vivre un temps où les avancées conjointes de la psychologie et de la neuro-imagerie cognitives laissent entrevoir de rendre enfin visible, comme à crâne ouvert, l'invisible de la pensée.

Mots clés : conscience, neuroscience, psychologie cognitive


DENIS, Michel, dir. La psychologie cognitive. Editions de la Maison des sciences de l'homme, 2012, OpenEdition Books, 2019, 312 p.

Présentation : La psychologie a pour mission de rendre compte des grandes fonctions par lesquelles le système cognitif humain interagit avec son environnement et crée de celui-ci des représentations utilisables dans des conduites adaptées. En reconnaissant le caractère partageable du concept de cognition, la psychologie a joué un rôle essentiel dans la création du courant des sciences cognitives, qui implique toutes les disciplines intéressées par les processus de traitement de l'information et de gestion des connaissances. L'ouvrage passe en revue les fonctions cognitives sur lesquelles des collaborations privilégiées ont été développées avec les autres disciplines cognitives.

Après un chapitre introductif analysant la place de la psychologie dans le concert des sciences cognitives, les domaines abordés par les auteurs des neuf chapitres suivants vont de la perception au raisonnement en passant par la sensorimotricité, la cognition spatiale, le traitement de la parole, la compréhension du langage, la mémoire et l'apprentissage, sans omettre le domaine important des émotions.

Chaque chapitre présente un tableau des formes de collaboration interdisciplinaires qui se sont illustrées ou qui sont en émergence, principalement avec la linguistique, l'intelligence artificielle et les neurosciences.

Mots clés : cognition, processus perceptivomoteur, psychologie cognitive


FREINET, Célestin. Essai de psychologie sensible appliquée à l'éducation. Delachaux et Niestlé, 1966, 169 p.

Présentation : Vingt lois pour aider l'éducateur à accompagner le développement de l'enfant. L'auteur développe sa théorie du tâtonnement expérimental.

Mots clés : développement de l'enfant, enseignement, psychologie de l'éducation